L’épargne-pension via les assureurs également limitée à 940 euros

0
Réagir
L’épargne-pension via les assureurs également limitée à 940 eurosCeux qui doivent encore verser pour leur épargne-pension cette année, pourront déposer tout au plus 940 euros. Cela vaut non seulement pour ceux qui épargnent pour leur pension via un fonds auprès d’une banque, mais également pour ceux qui ont opté pour une assurance épargne-pension auprès d’un assureur. Pour ceux qui ont quand même déjà versé 950 euros, les 10 derniers euros seront considérés comme un premier versement pour 2015. La situation est différente pour les personnes qui ont, dans le cadre de l’épargne à long terme, opté pour un versement dans une assurance-vie classique. On leur remboursera ce qu’ils ont payé en trop.

Le gouvernement Michel a décidé assez tardivement de limiter au niveau de 2013 le montant maximal qui peut être consacré à l’épargne-pension. Dès lors, il n’y aura pas d’indexation dans les années à venir. Le montant sera donc maintenu à 940 euros. Ce n’est qu’à partir des revenus de 2018 qu’il serait à nouveau question d’une indexation.

Toutefois, ceux qui ont déjà tenu compte d’une indexation et ont donc déjà versé 950 euros, ne doivent pas paniquer. Ce montant excédentaire de 10 euros est considéré à présent comme un premier versement pour 2015. Par conséquent, pour l’année à venir, ils ne pourront verser que 930 euros en plus.

Les dépenses pour l’épargne-pension engendrent une réduction d’impôt de 30% des montants versés. Ceux qui versent le montant maximal de 940 euros, paieront donc 282 euros d’impôts en moins.

Cet avantage fiscal a son revers cependant. En général, le fisc donne d’une main ce qu’il reprend de l’autre. Voilà pourquoi, ultérieurement, il effectuera aussi un prélèvement sur le rendement. Pour l’épargne-pension via la banque, il s’effectue sur un rendement calculé, selon lequel chaque versement est censé rapporter 4,75% tous les ans. Dans le cas d’une assurance, on tient compte du taux effectif garanti.

Le prélèvement sera d’ailleurs réformé. Il baissera de 10% à 8%. En contrepartie, les cinq années à venir, un prélèvement anticipé de 1% sera à chaque fois effectué sur base du capital au 31 décembre 2014. Ensuite, au soixante anniversaire, seul le solde devra être encaissé. Ainsi, le fisc encaissera l’argent plus vite cependant.

Ceux qui ne commenceront à épargner pour leur pension qu’après le Nouvel An, ne doivent pas tenir compte de ce prélèvement anticipé. A leur soixantième anniversaire, le taux de 8% sera prélevé.

Pour l’épargne à long terme, la situation est différente. En effet, le projet de loi-programme ne prévoit pas de mesure transitoire. Ici, le montant maximal à verser a été fixé à 2.260 euros et non pas au montant attendu de 2.280 euros. Ce projet de loi-programme ne parle pas d’un éventuel transfert des 20 euros supplémentaires vers l’année 2015. En tout cas, BNP Paribas a décidé de rembourser ce montant pour les versements effectués à partir du 25 novembre. Pour les versements effectués avant cette date, le montant est maintenu, mais on ne peut déduire fiscalement que 2.260 euros.

Trouvez-vous cet article intéressant? Attribuez-lui un score
(5 votes, moyenne 3.8 sur 5)


Catégorie : Actualités générales nouvelles épargne