Les épargnants recherchent encore un peu de rendement

0
Réagir
Les épargnants recherchent encore un peu de rendement

Les épargnants ont déjà connu de meilleurs temps. Suite aux taux bas actuels, ils ne savent souvent plus que faire de leur argent. Y a-t-il encore des alternatives pour eux? Et si 'oui': lesquelles?

Un rendement faible sur les comptes d'épargne

La plupart d'entre nous associent immédiatement le mot ‘épargner’ au compte d'épargne. Actuellement, il ne rapporte presque plus rien. En effet, la plupart des comptes n'offrent qu'un rendement de 0,11% à condition que vous ne touchiez pas à vos épargnes durant toute une année. Si vous ne respectez pas cette condition, votre rendement ne s'élèvera qu'à 0,01%.

Bien entendu, il y a aussi des comptes d'épargne sur le marché qui rapportent plus, mais ils ne vous rendront pas riches. Selon l'aperçu sur Guide-epargne.be, le rendement du meilleur compte d'épargne sans restrictions particulières s'élève à 0,50% sur base annuelle. Bien qu'il s'agisse de presque cinq fois plus que le minimum légal, ce rendement reste très faible.

Vous tirerez la même conclusion en considérant les rendements des comptes à terme et des bons de caisse. En ce qui concerne les investissements sur cinq ans, Izola Bank propose actuellement la meilleure offre: un taux brut de 1,80%. Après le prélèvement du précompte mobilier, le taux net s'élèvera à 1,26%. Ces taux sont suivis par ceux proposés par la petite banque d'épargne CKV: respectivement 1,25% et 0,88%

L'inflation réduit le pouvoir d'achat

Ces rendements ne sont pas suffisants afin de contrer la dépréciation monétaire. Selon les derniers chiffres, un panier moyen de biens et de services coûte à présent 1,8% en plus qu'il y a un an, ce qui signifie que le pouvoir d'achat lié à l'argent sur les comptes d'épargne est réduit.

Pourtant, les comptes d'épargne proposent également des avantages. Selon une enquête effectuée récemment par iVox à la demande de Guide-epargne.be et de Santander Consumer Bank, 61% des personnes interrogées ont affirmé qu'elles continuent à épargner afin de disposer d'une réserve pour pouvoir faire face à des frais inattendus. Selon elles, il est donc important de pouvoir retirer ses avoirs immédiatement.

Alternatives

Toutefois, vous pourriez parfaitement épargner et investir d'une autre manière une grande partie de vos avoirs, par exemple en contractant une assurance épargne de la branche 21. Il s'agit d'une formule d'épargne selon laquelle les assureurs garantissent à leurs clients qu'ils pourront recevoir une certaine somme d'argent à un certain moment. Un aspect spécifique de cette formule est le taux minimum garanti. Il pourra être complété par une participation aux bénéfices si l'assureur parvient à réinvestir les dépôts de l'épargnant en faisant des bénéfices. Un aperçu sur Guide-epargne.be nous apprend que divers fournisseurs garantissent encore un taux de base 1,00% actuellement. Toutefois, pour des raisons fiscales, une assurance épargne de la branche 21 n'est intéressante que pour ceux qui n'auront pas besoin de leur argent durant au moins 8 ans.

Si vous souhaitez anticiper l'inflation, vous devrez donc prendre des risques. Ainsi, vous pourriez investir dans des actions ou des fonds d'actions pouvant mener à des bénéfices (considérables) si les bourses obtiennent de bons résultats dans les mois et les années à venir. Mais, vous pourrez tout aussi bien perdre de l'argent. Cela vaut également pour les assurances-investissement de la branche 23. Ici aussi, l'évolution de la valeur dépendra de la situation sur les marchés financiers.

Aujourd'hui, le seul choix dont vous disposez, est le suivant: accepter les taux bas ou prendre des risques.

Lisez également:

- Sept Belges sur dix n'ont pas envie d'investir
- Il est préférable de disposer sur votre compte d'épargne d'un montant correspondant au moins à six mois de salaire
- Quel est le rendement d'une assurance épargne de la branche 21?

Trouvez-vous cet article intéressant? Attribuez-lui un score
(2 votes, moyenne 4.5 sur 5)


Catégorie : Actualités générales nouvelles épargne