Voici le profil de l'investisseur belge

0
Réagir

Voici le profil de l'investisseur Belge

La Belgique est un pays d'épargnants. Nos compatriotes ne sont pas vraiment des investisseurs actifs, par contre. Seulement un quart des personnes de 45 à 49 ans ayant participé à la grande enquête effectuée par Guide-epargne.be vers la fin de l'année dernière, affirment qu'elles détiennent des actions cotées en bourse. Il est également étonnant de constater que ce sont surtout les sexagénaires qui investissent.

Les Belges sont riches

Vers la fin du mois de septembre 2017, tous les Belges ensemble possédaient presque 1.344 milliards d'euros d'actifs financiers, selon un aperçu de la Banque Nationale. Cela correspond à 118.700 euros par Belge, sans tenir compte d'autres avoirs tels que des logements.

Mais détrompez-vous: ce chiffre nous donne une image biaisée, bien entendu. En effet, face à ces avoirs, il y avait également presque 276 milliards d'euros de dettes auprès des institutions financières. Et nous n'avons pas encore tenu compte des dettes auprès des autres créanciers.

En outre, un tel montant global ne reflète pas vraiment la répartition spécifique des actifs financiers par Belge. On peut donc supposer que quelques compatriotes très riches ont un impact disproportionné sur ce montant global. Ce montant de 1.344 milliards d'euros comprend, par exemple, plus de 374 milliards d'euros d'actions d'entreprises non cotées en bourse. Cela correspond à l'évaluation financière de la propre entreprise de certains.

Les Belges sont très prudents

Apparemment, les Belges sont des investisseurs très prudents. 349 milliards d'euros se trouvent sur toutes sortes de comptes ou sont disponibles en argent liquide. On retrouve 249 milliards d'euros sur les comptes d'épargne classiques et 30,5 milliards d'euros sur les comptes d'épargne non réglementés et les dépôts à terme de moins d'un an.

TUYAU: Découvrez ici quel compte d'épargne rapporte le plus d'intérêts actuellement

Pour le reste, les Belges disposent de 307,4 milliards d'euros dans toutes sortes de systèmes d'assurances et de garanties. 197 milliards d'euros sont investis dans les assurances-vie; 99 milliards d'euros dans les pensions.

207 milliards d'euros sont investis dans des fonds d'investissement et 49 milliards d'euros dans divers titres de dettes, dont des obligations.
Finalement, l'ensemble des actions cotées en bourse dans le portefeuille ne s'élève qu'à 67 milliards d'euros.

TUYAU: Voici les meilleures assurances épargne-pension

Les fonds d'investissement sont populaires

Dans notre pays, les avoirs ne sont pas uniquement répartis de manière inégale entre les couches de la population; il y a également des différences entre les catégories d'âge. L'enquête effectuée par Guide-epargne.be vers la fin de 2017 nous apprend que les fonds d'investissement sont surtout populaires chez les sexagénaires. La moitié d'entre eux investit dans cette forme d'épargne collective. Les jeunes ne sont pas fort intéressés. Ce n'est qu'à partir de la tranche d'âge de 40 ans que les parts dans un fonds s'élèvent à plus de 30%.

TUYAU: Visualisez ici l'offre en matière de fonds proposée par nos banques

Les actions individuelles cotées en bourse sont moins réparties. Ce sont surtout les personnes de 65 à 69 ans qui investissent dans les actions. 34% d'entre eux détiennent des actions. Parmi les personnes de plus de 80 ans, le pourcentage s'élève à plus de 30%; dans la catégorie des moins de 40 ans, il s'élève à moins de 20%.

Suite aux taux bas, les obligations sont moins populaires cependant. 7% des personnes de moins de 40 ans détiennent des obligations. Parmi les personnes de plus de 65 ans, le pourcentage s'élève à un peu plus de 20%.

 

 

 

Lisez également:

- Cinq tuyaux pour investir en toute sécurité
- Les produits de la branche 21, 23 ou 26: épargner via une assurance-vie
- Comment obtenir un rendement maximal sur votre livret d'épargne?

A quel point avez-vous trouvé cet article intéressant?
(2 votes, moyenne 5 sur 5)
Catégorie : Actualités générales nouvelles épargne