Les assurances épargne de la branche 21: quels frais y sont liés?

0
Réagir
Les assurances épargne de la branche 21: quels frais y sont liés

Parfois, le rendement des assurances épargne de la branche 21 est plus élevé que le rendement des comptes d'épargne et comptes à terme. Par contre, plus de frais y sont liés. Toutefois, pour ceux qui voient les choses à plus long terme, ils ne sont pas insurmontables.

Le rendement

Le rendement d'une assurance épargne de la branche 21 consiste en deux parties. La première partie est le taux de base garanti. La deuxième partie est la participation aux bénéfices, qui sera accordée en plus du taux de base si la compagnie réussit à réinvestir les versements en faisant des bénéfices. Cette partie n'est pas garantie, mais elle sera revue annuellement.

Grâce à cette formule consistant en une base fixe et un éventuel supplément, le rendement ne pourra plus être perdu dès qu'il sera acquis. Il s'agit donc d'un type d'investissement sûr en comparaison avec les actions, qui suivent entièrement l'évolution des marchés financiers.

Toute une série de frais

L'assurance épargne de la branche 21 peut donc être une alternative intéressante pour le compte d'épargne. Pourtant, vous devez bien vous informer à ce sujet, car des frais y sont également liés.

Le premier type de frais concerne la taxe sur la prime, qui est prélevée par le gouvernement et s'élève à 2%. Par conséquent, pour chaque tranche de 100 euros que vous verserez, seulement 98 euros iront vers votre assurance épargne. Toutefois, il s'agit d'une taxe unique. Au plus longtemps vous garderez votre assurance épargne, au moins cette taxe se fera sentir.

Le deuxième type de frais concerne les frais d'entrée. Il s'agit également d'un pourcentage de votre versement. En général, une partie de ces frais est destinée à l'assureur et l'autre partie au fournisseur de votre assurance épargne. Leur montant exact dépend de ces deux bénéficiaires. Parfois, vous pouvez négocier au sujet du montant. Si vous souscrivez via Guide-epargne.be et le courtier Futuria, vous obtiendrez probablement les frais les plus bas sur le marché. Ici aussi, il s'agit de frais uniques qui pèseront moins lourd au fur et à mesure que vous garderez votre assurance.

Ensuite, il y a les frais de gestion. Il s'agit de la rémunération pour le gestionnaire des investissements effectués à l'aide de vos versements. Vous trouverez le pourcentage exact sur la fiche d'information financière que vous recevrez en contractant votre investissement. Ces frais seront facturés périodiquement.

Vous pourrez également être confronté(e) à des frais de sortie. En général, vous devrez les payer au cas où vous retireriez de l'argent durant les cinq premières années de votre assurance épargne. Ensuite, ils ne seront plus d'application dans la plupart des cas. Ceux qui attendent assez longtemps, pourront donc facilement éviter ces frais. Les frais de sortie servent à éviter que de nombreux épargnants ne retirent déjà leurs avoirs au bout d'une courte durée. En effet, les assurances épargne sont destinées à ceux qui n'auront pas besoin de leurs épargnes pendant une durée plus longue. Dès lors, les gestionnaires adaptent leurs investissements en fonction de ceci. S'ils doivent vous rembourser plus rapidement, ils obtiendront de moins bons résultats et devront les compenser.

Finalement, il y a le précompte mobilier. Toutefois, vous ne devrez le payer que si vous retirez vos avoirs endéans les huit premières années.

Evitez de payer trop de frais

Conclusion: en effet, des frais sont liés aux assurances épargne de la branche 21, mais vous pourrez parfaitement éviter une partie de ces frais si vous ne touchez pas à votre argent durant au moins huit ans. Vous pouvez également réduire vos frais d'entrée en optant pour un courtier qui n'est pas trop cher.

Sur base d'un rendement annuel de 2% (le rendement global d'une branche 21 auprès d'AG Insurance en 2016), d'une taxe sur la prime s'élevant à 2% et de frais d'entrée s'élevant à 3%, les épargnants qui auront investi 10.000 euros, obtiendront au bout de 8 ans le capital net de 11.177 euros. Au bout de 8 ans, ceci correspondra à un rendement net annuel de 1,39%, ce qui n'est pas mal du tout en comparaison avec d'autres formules d'épargne et compte tenu des taux bas actuels.

Lisez également:

- L'assurance-groupe ne rend pas l'épargne-pension individuelle superflue
- L'épargne-pension: sera-t-il intéressant de verser plus de 940 euros en 2018?

Trouvez-vous cet article intéressant? Attribuez-lui un score
(1 vote, moyenne 3 sur 5)


Catégorie : Actualités générales nouvelles épargne