La popularité des crédits logement en ligne

0
Réagir
La popularité des crédits logement en ligne

En peu de temps, les crédits logement en ligne sont devenus populaires. Un Belge sur trois (38%) est déjà prêt à contracter un crédit logement en ligne. Et si les taux d'intérêt des crédits logement en ligne sont plus avantageux que ceux proposés par les banques traditionnelles, un Belge sur deux (56%) opte même pour l'offre digitale, selon une enquête effectuée récemment par Hello bank! et Profacts auprès de 1.514 compatriotes. Nous vous donnons cinq raisons pour expliquer ceci.


1. Des taux plus concurrentiels

Pourquoi tant de Belges achètent leurs produits sur Internet? Parce qu'ils sont souvent moins chers que dans un magasin classique.

En outre, il est facile de comparer les différents fournisseurs sur Internet. Cela vaut également pour les crédits logement. Les Belges n'aiment pas trop s'informer au sujet du prix et négocier partout, mais sur Internet, ils peuvent le faire en tout anonymat. Les fournisseurs de crédits hypothécaires en sont conscients.

Avant l'ère de l'Internet, les vendeurs expérimentés parvenaient à vendre des crédits coûteux en convaincant les consommateurs avec d'autres arguments, mais dans notre monde digital, cela n'est plus possible. Les banques qui affichent des taux trop élevés sur leur site, se mettent hors jeu.

Tandis que lors des négociations classiques dans une agence, ‘le taux’ est souvent mentionné tout à la fin, il s'agit de la première chose que les consommateurs veulent connaître lorsqu'ils recherchent des informations en ligne.

2. L'accessibilité

L'Internet est toujours disponible pour les consommateurs (24h/24 et 7j/7). En outre, ils peuvent effectuer leurs recherches lorsque ceci leur convient au mieux. Auprès d'une agence classique, il faut souvent fixer un rendez-vous à l'avance et tout doit aller vite, car “le client suivant attend déjà.”

En outre, les consommateurs peuvent facilement effectuer des simulations en ligne, leur permettant de découvrir immédiatement l'impact des diverses formules de crédit. Ils peuvent chercher jusqu'à ce qu'ils trouvent la formule qui leur convient au mieux. Auprès d'une agence bancaire, ils se sentent souvent gênés de devoir demander trop de calculs.

3. L'aliénation

De nombreuses banques réduisent leur réseau d'agences parce que les clients y passent moins souvent. Les consommateurs retirent de l'argent au distributeur, paient avec leur carte bancaire et effectuent eux-mêmes leurs opérations bancaires.

Voilà pourquoi les institutions financières changent de tactique. Elles préfèrent miser sur l'expertise que sur le service quotidien.

Afin de pouvoir miser de manière optimale sur l'expertise, les banques la concentrent dans leurs plus grandes agences et ferment leurs plus petites agences. Par conséquent, le lien entre l'agence bancaire et ses clients s'affaiblit considérablement. Ils doivent se déplacer plus loin et ne connaissent plus le personnel de l'agence.

4. Les accros du smartphone

Notre smartphone devient de plus en plus notre assistant personnel. 93 pourcent des Belges utilisent leur smartphone tous les jours, selon une enquête récente effectuée par la société de conseil Deloitte. En moyenne, nous consultons notre appareil 34 fois par jour. Presque 20% des jeunes entre 18 et 24 ans le font même au moins 100 fois par jour.

Cela vaut également pour les affaires bancaires. 20% des jeunes règlent leurs affaires bancaires sur leur smartphone, un pourcentage qui ne fera qu'augmenter durant les années à venir, selon les prévisions.

Suite à tout cela, notre vie deviendra en grande partie digitale. Et cela vaut également pour les affaires plus complexes. Bientôt, nous contracterons probablement nos crédits via notre smartphone...

5. Un traitement plus rapide

En outre, la génération 'smartphone' vit de plus en plus en termes d'ici et maintenant. Si elle souhaite quelque chose, elle aime l'avoir tout de suite. Cela explique pourquoi les webshops livrent le jour-même.

Ce comportement vaut également pour les affaires plus complexes. Ceux qui souhaitent contracter un crédit, veulent le régler le plus vite possible. Et voici exactement l'avantage lié à la digitalisation. En ce qui concerne les demandes de crédit en ligne, toute la partie administrative du travail est déjà effectuée. Par conséquent, le dossier pourra être finalisé plus rapidement.

Hello bank! a également effectué une enquête au sujet du profil des personnes ayant demandé un crédit logement en ligne. Elle a constaté le profil suivant: les hommes (55%) hautement qualifiés (60% disposent d'une licence ou d'une maîtrise), entre 35 et 54 ans (44%), qui sont très autonomes (70% s'informent avant de s'adresser à la banque). Par ailleurs, ils ont l'habitude d'effectuer des achats en ligne, étant donné que 78% d'entre eux ont effectué au moins un achat en ligne durant les douze derniers mois.

Lisez également:

- Que recevrez-vous du gouvernement si vous achetez une maison?
- Les frais d'estimation liés aux crédits hypothécaires: jusqu'à 900 euros de différence!
-
Les banques peuvent-elles lier un crédit logement avantageux à des assurances?

Trouvez-vous cet article intéressant? Attribuez-lui un score
(1 vote, moyenne 5 sur 5)


Catégorie : Hello Bank nouvelles emprunts